mardi 5 février 2013

Une semaine la tête avec les étoiles

Six jours après, je suis encore sur mon petit nuage, à me dire que j'ai vraiment bien fait de prendre mon courage à deux mains et d'avoir demandé une invitation pour cet événement grandiose. Sans quoi, je serai passée à côté de bien jolis moments!

Je viens de passer trois jours sur le lieu où se réunissent le plus de Meilleurs Ouvriers de France au mètre carré, j'ai nommé le salon du SIRHA! Pour ses trente années d'existence, le salon accueillait deux événements majeurs de la gastronomie, auxquels il m'a été possible d'assister (hiiiiiiiii!): La Coupe du Monde de la Pâtisserie et le Bocuse d'Or. J'ai par chance pu échanger quelques mots avec le créateur de la Coupe du Monde, le grand pâtissier Gabriel Paillasson (merci Christophe Girardet!) et immortaliser ce moment.

 Gabriel Paillasson, le créateur de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, qui a vu le jour en 1989


J'ai également vu de mes propres yeux l'immense Monsieur Paul, après un hommage fortement émouvant, (mes yeux et mon coeur s'en souviennent encore!) et pu vivre la double victoire d'une équipe de France au plus haut de sa forme: une première avec l'équipe de France sucrée, composée de Mathieu Blandin, Quentin Bailly et Joffrey Lafontaine puis une seconde grâce à l'équipe salée où le coach Fabrice Prochasson a su mener Thibault Ruggeri et sa commis Julie Lhumeau sur la plus haute marche du podium, devant le Danois Jeppe Foldager et le Japonais Noriyuki Hamada.

 Les membres du jury "sucré"

 Mathieu Blandin en pleine réalisation d'un dessert. Il avait à ses côtés pour l'aider Quentin Bailly et Joffrey Lafontaine.

 Le président d'honneur, Enrico Crippa avec son collègue italien.

 Une partie du jury, où Emmanuel Renaut représentait la France.

 Le candidat suédois, Adam Dahlberg, arrivé à la 6e place.

 Monsieur Paul, très bien entouré.



Au cours de ce rendez-vous gastronomique, j'ai été présentée à des grands noms du milieu par Jean-François Mesplède (une énième fois, un grand merci!), et j'ai ainsi eu plusieurs promesses d'entretiens pour mon mémoire (pour ceux qui ne savent pas, je travaille sur l'évolution des métiers de bouche dans le milieu de la gastronomie française). Et bien sur, à chaque fois j'ai trouvé un photographe!

 Aux côté d'Eric Briffart et de François Adamski.

 Avec le sculpteur de goût, Patrick Roger.

 Entourée de Nicolas Stamm, Marc Haeberlin et Gérald Passédat.

 En pleine discussion avec Frédéric Anton.

 Pose photo avec Guy Krenzer.


 Un des autres moments très émouvants, fut lorsque par hasard, par chance, par la main de Dieu, par le pouvoir du destin, par la grâce de l'au-delà, Monsieur Ducasse est passé près de moi! Jean-François a compris mon émotion et mon fort intérêt, Christophe, plus rapide que la lumière a dégainé mon appareil photo et a immortalisé ce moment incroyable pour la jeune étudiante apprentie gastronome que je suis! Et l'énorme bonne surprise, je vais avoir un entretien avec cet immense chef! =DDDDD



Outre ces merveilleuses rencontres, -aussi brèves furent-elles-, j'ai pu découvrir l'envers du décor, en flânant le longs des immenses allées du SIRHA. J'ai également pu faire la découverte de très bons produits, comme le fois gras de la maison Masse, les jus de fruit d'Alain Milliat (l'extraordinaire sensation de boire des fruits!), le champagne de la maison Thiénot (hmmmmmm le champagne rosé!).





En conclusion, une expérience incroyable, que je suis prête à reproduire dans deux ans! Mais avant cela, je serai dès 2014 à Stockholm, pour les sélections Europe du Bocuse d'Or!