jeudi 6 février 2014

Renaissance

Il est de coutume de souhaiter la bonne année jusqu’au 31 janvier… Je vais prendre quelques libertés et oser vous faire part de mes meilleurs voeux en ce début de mois de février. Que cette année soit encore meilleure que celle écoulée, et que vos projets-souhaits-rêves-buts soient réalisés. 

L’année 2013 fut pour moi une année extrêmement remplie, par des bonnes comme de mauvaises choses. Ce qui a en partie joué sur le fait que je n’ai pas pris le temps de publier d’articles jusqu’à aujourd’hui. Mais il s’agit désormais d’une période révolue! J’ai pris la résolution de reprendre ce blog.

Plein d’idées se bousculent dans ma tête… Mais j’ai décidé de mettre en place quelque chose que je vais être en mesure de tenir sur du plus ou moins long terme. Il s’agira tout d’abord de faire une revue de presse concernant la cuisine et la gastronomie. Puis de vous faire part de mes découvertes gustatives (adresses, bons plans, dégustations…). Pour ce qui est des recettes, je ne pense plus avoir le temps d’en faire, mais sait-on jamais (désormais en école de journalisme, j’ai beaucoup moins de temps libre qu’auparavant, ce qui limite mes heures passées derrières les fourneaux). Enfin, si le temps me le permet, je ferai des portraits de chefs. 

Quoiqu’il en soit, ce blog renaît à partir d’aujourd’hui :) 

Et pour ce premier jour de reprise, voici un résumé de ce qui s’est passé courant janvier dans notre monde gastronomique.


Débutons ce tour d’horizon du net par les chefs médiatisés ce premier mois de l’année. Vu sur l’Echo Républicain et sur l’Express, le chef doublement étoilé Michel Porto qui a raconté son parcours, son amour pour la cuisine, et pour les choses simples. Après avoir voyagé plusieurs années, il est retourné dans sa ville natale, à Marseille, cuisiner des plats plus accessibles. "La gastronomie marseillaise, c'est des produits frais et de qualité, des petits bistrots sympas", explique-t-il. Pour ce qui est de l’actualité, le chef dévoile: "On est sur le point d'ouvrir une deuxième affaire, sur le Vieux-Port". A la carte de cette nouvelle adresse: "grignotage de midi à minuit de produits régionaux et des vins régionaux"

Autre cuisine, autre continent, le Brésilien Alex Atala a lui aussi fait parler de lui. Connu pour ses tatouages et son charisme, le chef  à la tête du 6e meilleur restaurant du monde (Palmarès 50 Restaurant), se met au service de l'Amazonie pour faire découvrir les secrets de cette étendue verte. Dans un reportage diffusé par France TV, on y apprend notamment que le chef a mis à la carte des fourmies d'Amazonie. De quoi titiller notre curiosité...




Derrière chaque chef se cache une histoire, un parcours, une vie. C'est ce que dévoile le portrait de Marie-Sophie L. sur ParisMatch.com. Cette comédienne s'est reconvertie dans la cuisine, après avoir découvert aux Etats-Unis, la cuisine crue, appelée "raw food". 
RFI fait découvrir Moussa Coulibaly, un Malien danseur de formation. Originaire de Bamako, il a été mis en relation avec l'association Toques et Partage, qui a pour but de former des personnes aux métiers de la restauration. Au départ à la plonge, il a gravit les échelons jusqu'à s'occuper de la cuisson des viandes et du poisson. "Je fais aussi les sauces et je prépare les entrées", explique-t-il. "Au bout de trois mois en cuisine, j'étais capable d'assurer le service du midi pour une quarantaine de couverts". Une belle initiative soutenue par Thierry Monassier, président de Toques et Partage.

Le mois de janvier a également été marqué par l'hospitalisation et l'opération de Paul Bocuse, relayées par de nombreux médias. L'alerte a été donnée fin décembre, quand le chef multi-étoilé a été admis à la Clinique protestante de Lyon pour une opération du dos. Le Figaro a rassuré les lecteurs en assurant que son état était stable. Quinze jours plus tard, il en sortait "un peu fatigué", a expliqué son entourage à Lyon Capitale. Plus de peur que de mal donc, et une bonne nouvelle pour ne retenir que le positif : Monsieur Paul participera à l'élaboration d'une nouvelle attraction pour le Parc Disney. Petits et grands, il vous faudra attendre l'été 2014 pour tester de nouvelles sensations en compagnie de Ratatouille!

On continue sur la nouvelle insolite du mois qui concerne cette Coréenne, payée 9 000 dollars (l'équivalent de 6600€) pour... dévorer des plats devant sa webcam. Nommé "voyeurisme gastronomique", il s'agit de la nouvelle mode en Corée, décryptée par le site Le Soir et Gentside



Côtés nouveautés en janvier, le site Pinterest a modifié son moteur de recherche. Expliqué par La Libre, il est désormais possible de faire des recherches par aliments et par régime alimentaire. Plutôt pratique!
La nouvelle est tombée, mais il va falloir être patient, le chef Alain Ducasse et Webedia vont lancer un MOOC spécialisé dans la gastronomie. Objectif de cette "Université du goût"? "Partager avec tous les passionnés, de la manière la plus didactique possible grâce notamment à la vidéo", a déclaré Cédric Siré, Directeur Général de Webedia. Ce n'est pas la première entreprise de partage de la gastronomie à la quelle participe le chef, puisqu'il avait lancé l'application Mon grand livre de cuisine sur iPad, fin 2012.
Autre entreprise originale, celle de Cookening, que l'on a pu découvrir sur le site de Paris Match. "Organisez ou allez déguster de bons repas chez l'habitant et rencontrez des gens venus du monde entier", tel est le crédo de ce nouveau concept. A l'origine de l'idée, trois amis, Cédric Giorgi, Sébastien Guignot et Julien Pelletier, qui ont fait le pari de faire se déplacer des gens chez des inconnus pour partager un repas. 

Côté récompenses : Nicolas Bélorgey est devenu champion d'Europe de pâtisserie lors du concours qui s'est déroulé à Genève, a titré Le Bien Public. Cela lui ouvre les portes de la Coupe du Monde de pâtisserie qui se tiendra en 2015 lors du salon du Sirha, à Lyon. L'établissement de Thierry Drapeau est entré au guide Relais et Château. Alors que 110 nouveaux restaurants ont obtenu leur Bib Gourmand. Décerné par le guide rouge, la liste a été dévoilée sur le site du Michelin.
Fabrice Prochasson à quant à lui obtenu la légion d'honneur, et c'est Meltyfood qui vous en dit plus sur le parcours de ce chef, directeur des licences de la maison Lenôtre. Une récompense applaudie par la célèbre maison.




En bref, France 3 a fait découvrir aux curieux les coulisses de la création d'un magazine gastronomique. Le château de Versailles s'est mis au bio. Osaka a mis la cuisine lyonnaise à l'honneur alors qu'Israël a rendu hommage à notre cuisine nationaleDans l'actualité de ce mois de janvier, la quenelle est revenue sur le devant de la scène à cause de Dieudonné. J'ai préféré cette version là, ou bien celle-ci. Enfin, le coup de gueule du mois des proprios de food truck a été relayé par 20 minutes

Voici pour cette revue non exhaustive des actus du mois de janvier. La prochaine sera mise en ligne en fin de semaine.

D'ici là, passez une bonne fin de semaine.